Meg Mathews in Red Online
Témoignages et Interviews

Meg Mathews parle librement de sa ménopause

Décidément, les anglo-saxonnes trouvent qu’il est sérieusement temps de lever le tabou sur la ménopause. Après Gillian Anderson, c’est Meg Mathews ancienne pop-star anglaise qui veut être la figure de proue des femmes souffrant de symptômes liés à la ménopause. Elle se confie au magazine Red.

Meg Matthews et la ménopause
Photo de Peter Pedonomou

Extraits traduits de l’interview de Meg Mathews qui lève le tabou de la ménopause

« Je veux que les femmes parlent librement de la ménopause. Je ne veux pas que le sujet soit tabou. »

Pour elle, cela a commencé en Janvier 2016.

« J’ai cru que je devenais folle. J’avais la nausée, la poitrine douloureuse et je transpirais énormément la nuit. Tous ces symptômes qu’on peut avoir pendant la grossesse ou avant d’avoir ses règles, je les ai eu : tête en l’air, anxiété ou joints douloureux. J’avais l’impression d’être une vieillarde. Les analyses sanguines ont confirmé que j’étais en préménopause. J’étais soulagée de savoir ce que j’avais et de pouvoir commencer des traitements adéquats. »

Actuellement célibataire, elle avoue :

« En ce moment, je ne veux pas vraiment rencontrer quelqu’un. J’apprécie d’être seule et je veux être sûre de me sentir 100% bien avant de me mettre en couple. Je ne veux pas être au lit avec un homme et me retrouver trempée à cause d’une bouffée de chaleur »

« La ménopause m’a permis de tout reprendre à zéro. J’ai commencé à manger sainement, à faire du sport et une fois trouvé le traitement qui me correspondait, je me suis à nouveau sentie bien. J’ai plus d’énergie et je me sens en contrôle. »

A propos de son traitement hormonal:

« J’ai un stérilet (Mirena) qui me donne ma dose mensuelle de progestatif. Ensuite, j’applique quelques doses d’oestrogène en crème et l’équivalent d’un petit poids de testostérone en gel. La testostérone me booste pour me lever et me mettre en route. Cela stabilise mon corps, ça augmente ma libido et cela a même épaissi mes cheveux »

Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, les célébrités commencent à parler ouvertement de leur aventure ménopausique, alors qu’en France c’est encore le grand silence.

L’importance de lever le tabou de la ménopause

Si les maux de la grossesse ne sont maintenant plus secrets d’initiées, c’est bien grâce aux femmes qui ont osé parler de leurs problèmes. Les symptômes ménopausiques doivent aujourd’hui suivre la même voie. Quelques femmes d’influence (aka des célébrités comme Meg Mathews) s’exprimeront librement et petit à petit le voile tombera. Il faut parler pour que les femmes soient informées, éduquées et préparées.

Les anglo-saxons parlent de « The Change ». Oui, oui Le Changement avec un L majuscule et C majuscule comme un nom propre. C’est bien la preuve de l’importance de cette période dans la vie d’une femme. Alors c’est à chacune d’entre nous de participer à cette démystification de la ménopause et d’oser parler librement de nos symptômes.

 

Tags : cattabou

The author: Ariane

Leave a Reply