Carole Vorderman et la ménopause
Témoignages et Interviews

Carol Vorderman : « Je ne voyais plus l’intérêt de vivre »

Qui est Carol Vorderman ?

Carol Vorderman est une célébrité anglaise animatrice de Countdown (l’équivalent « Des chiffres et des lettres ») pendant 26 ans. Initialement mathématicienne, elle a également publié plusieurs livres sur les mathématiques, le sudoku et les régimes alimentaires.
Carol se confie dans la matinale de Lorraine Kelly sur son symptôme de la ménopause, car oui elle a seulement souffert de dépression.

Extraits traduits de l’interview de Carol Vorderman sur sa ménopause

Carol explique tout d’abord quel type de femme elle est :

« Vous savez à quel point je suis une superwoman. Cela ennuie même les gens. Je conduis un avion, je construis une maison, j’élève mes enfants seule… »

Elle explique comment du jour au lendemain, elle a tout vu en noir.

« J’étais au fond du gouffre. Tout allait bien dans ma vie (je suis très chanceuse) et pourtant je me réveillais le matin et je ne voyais aucune raison de continuer, aucune raison de vivre. J’ai ensuite réalisé que j’étais totalement déprimée deux semaines par mois et que les deux autres semaines j’allais un peu mieux. Je n’étais pas heureuse pendant ces deux semaines, mais un peu soulagée. Je me suis alors demandée si cela pouvait avoir à faire avec mon cycle. J’en ai parlé autour de moi et j’ai pris rendez-vous avec un spécialiste. »

Carol n’avait auparavant pas pensé un instant que cette dépression pouvait être liée à la ménopause. En effet, elle ne souffrait d’aucun autre symptôme seulement de dépression. Apres son rendez-vous avec un gynécologue, celui ci lui a prescris un Traitement Hormonal de la Ménopause.

« Œstrogène, testostérone et progestérone en gel. Deux pressions chaque matin qu’on étale sur le bras. On laisse sécher le gel de testostérone 30 secondes, le temps de se brosser les dents et ça y est. A partir du moment où j’ai pris ces hormones (ndlr bioidentiques) je n’ai plus jamais ressenti les effets de la dépression »

Elle se confie finalement sur le soulagement de retrouver sa vie et de comprendre la cause initiale de ses changements de comportement.

« Il y avait une raison médicale à mon comportement »

Elle termine par réaffirmer l’importance de lever le tabou sur la ménopause et de consulter dès les premiers symptômes.

« Si quelque chose ne va pas, il faut se faire aider »

 

Pour en savoir plus
Regardez l’interview originale de Carol Vorderman dans l’émission de Lorraine Kelly

The author: Ariane

Leave a Reply