Plus fortes ensembles
Humour

Chloé invisible illustre les réactions face aux symptômes

Chloé Invisible ?

Je souhaite partager ici le compte Instagram de Chloé Invisible. Chloé souffre d’une maladie invisible, c’est à dire d’une maladie dont les symptômes ne se voient pas. Elle illustre sa vie, ses pensées, les remarques qu’on peut lui faire sur son compte Instagram. Je vous en propose quelques unes ici car cela s’applique parfois très bien à la ménopause.

Les remarques, les reflexions

La motivation, le soutien, les mantras

Voir cette publication sur Instagram

“Pill Shaming”, c’est la façon qu’ont les gens de faire culpabiliser ceux qui prennent des médicaments. Par des toutes petites phrases comme “mais tu n’as pas besoin de ça”, “tu peux y arriver toute seule”, “ne rentre pas là-dedans”, “tu es suffisamment fort(e) pour ne pas avoir besoin de ces trucs”. Généralement, ces médicaments dont on parle, dont on critique la prise, ce sont des anti dépresseurs ou des médicaments pour les pathologies psychiatriques. Et dans les pathologies psychiatriques, comme dans toutes les pathologies, il y a un dysfonctionnement, quelque chose qui ne fonctionne plus bien, et crée des troubles, des symptômes. Pour pallier ce dysfonctionnement, on utilise un médicament. Exactement comme l’on ferait pour pallier une insuffisance pancréatique exocrine par exemple. Sauf que là, ça concerne la santé mentale, et trop de gens ont encore l’impression que c’est une question de bonne volonté. Alors, si l’on pouvait juste respecter ceux qui ont besoin de ces médicaments pour fonctionner, on ferait un grand pas en avant 🙏 Pour eux, merci 💛 . . . #endpillshaming #pillshaming #stigmatisation #culpabilisation #illustration #chroniquesinvisibles #maladiementale #santémentale #maladieinvisible #maladiepsychiatrique #handicapinvisible #sensibilisation

Une publication partagée par Chloé – Chroniques Invisibles (@chloeinvisible) le

Ceci est le deuxième article illustratif de la ménopause, le premier était l’excellente BD d’Aubrey Hirsh qui dénonçait la sous considération de la douleur et des symptômes des femmes par les médecins.

Tags : catdessin

The author: Ariane

Leave a Reply