pénurie THM
Le saviez-vous

Pénurie de traitement hormonal en Grande Bretagne

Depuis plus d’un an, la Grande Bretagne fait face à un problème de pénurie de traitement hormonal de la ménopause (THM). Le problème commence maintenant vraiment à prendre de l’ampleur est à intéresser la presse grand public, car la pénurie d’hormones impacte maintenant le stock de traitement contraceptif (pilule et injection)

Pourquoi y a-t-il une pénurie ?

En 2014, des guidelines pour les traitements de la ménopause ont été publié par la British Menopause Society et depuis la prescription de THM est en augmentation.

En parallèle, les labos pharmaceutiques rencontrent des problèmes d’approvisionnement, sur les THM en patch (soi-disant sur la colle). Par conséquent, les médecins prescrivent un autre type de THM et celui-ci devient également indisponible.

Certains (dont Peter Greenhouse sexologue et spécialiste de la ménopause) suspectent que la vraie raison derrière la pénurie est une modification des taux de paiement / remboursement des médicaments en Angleterre. En effet, la pénurie est unique en Europe et a débuté fin 2018 alors que de nouveaux tarifs ont été mis en place l’été 2018.

Que font les femmes pour gérer cette situation ?

Les femmes font de leur mieux pour gérer cette pénurie qui dure et tentent de trouver des solutions.

Les options sont actuellement :

  • Trouver une autre combinaison de THM disponible (mais cela devient de plus en plus difficile car tout le monde a cette stratégie et la pénurie commence a affecter tous les THM)
  • Passer à la pilule contraceptive pour les femmes en périménopause (en perdant le bénéfice de protection cardiaque du THM)
  • Acheter les médicaments sur les sites web pharma à des prix exorbitants et sans aucune garantie de la véracité / qualité / date de validité / le dosage des traitements
  • Se rendre à l’étranger pour acheter le traitement

Toutes ses stratégies incluent bien sûr de faire des réserves dès qu’on peut mettre la main sur quelques boites, ce qui n’améliore pas la pénurie.

Quelles sont les conséquences ?

La santé (physique et mentale) des femmes est mise en péril avec l’utilisation d’un THM qui n’est pas optimum car les solutions transdermales (patch ou gel) sont les plus efficaces contre les symptômes de la ménopause et comportent le moins de risque.

On note également la mise en place d’un système de deux poids / deux mesures où seules les femmes les plus fortunées peuvent accéder au traitement.

Par ailleurs, le manque de contraceptif risque de créer une augmentation de grossesse non désirées et par conséquence d’avortement.

Que fait le gouvernement ?

Le département de santé annonce travailler main dans la main avec les labos pour résoudre la crise alors que le College Royal des Gynécologues et la British Menopause Society demandent la mise en place d’un groupe de travail pour résoudre cette crise au plus vite.

Le problème d’approvisionnement devrait par ailleurs être réglé ce mois-ci, mais il faut compter jusqu’à la fin de l’année 2020 pour revenir à des stocks standards sur tous les THM.

On ne peut que regretter ce que cette longue pénurie montre sur l’attitude du gouvernement anglais envers les femmes et leur santé. On peut en effet facilement imaginer que si les hommes avaient souffert d’un tel manque, le gouvernement aurait été bien plus efficace pour trouver une solution à ce problème d’approvisionnement.


Sources :
https://www.theguardian.com/society/2020/feb/07/leading-uk-doctors-call-investigation-hrt-shortage

The author: Ariane

Leave a Reply