Les hormones : qu’est-ce que c’est ?

Les hormones : qu’est-ce que c’est ?

Hormones : définition

Une hormone est un messager : le système hormonal représente le système de communication de base. Un organe secrète une hormone pour parler à un autre organe et avoir une action sur celui-ci. Les hormones sont fabriquées dans des cellules endocrines, elles vont dans le sang jusqu’à atteindre un récepteur (= la clef d’une porte) pour atteindre leurs cibles.
Exemple : l’hormone de croissance est fabriquée par l’hypophyse (dans le cerveau), elle passe dans le sang et va ensuite entrainer plusieurs protéines qui vont se fixer sur les os et permettre de grandir.

IL y a plusieurs centaines d’hormones dans le corps et on en découvre encore en permanence. Les glandes (les testicules, les ovaires, la thyroïde, l’hypophyse, les surrénales…) sont spécialisées dans la fabrication des hormones mais d’autres organes en fabrique comme l’intestin, le cerveau et les graisses.

Toutes les hormones sont importantes et doivent agir en équilibre l’une de l’autre. C’est un orchestre et si une hormone manque il y a un déséquilibre. L’hormone la plus vitale est l’insuline, qui régule le taux de sucre.

Les hormones et le vieillissement

Avec l’âge il y a de nombreuses hormones qui sont moins sécrétées par le corps, comme par exemple la DHEA ou les hormones thyroïdiennes.

Les hormones et la ménopause

Dans le cadre de la ménopause, deux hormones sont concernées : l’oestrogène et la progestérone. Et c’est principalement l’oestrogène, la cause de tous les symptômes de la ménopause.

Les hormones et l’hygiène de vie

L’hygiène de vie a un impact sur notre système hormonal : il est important de se nourrir d’aliments qui ne sont pas ultra transformés car ceux-ci contiennent beaucoup d’additifs qui vont empêcher la leptine (une hormone très importante fabriquée par les graisses, et qui est normalement coupe faim) hors en mangeant mal, on empêche l’action de cette leptine de donner le sentiment de satiété. Ce sont ces perturbateurs endocriniens qui sont des éléments extérieurs qui agissent à la place des hormones soient pour empêcher les hormones de fonctionner soit pour donner des activations qui n’auraient pas lieu d’être.

Les hormones et les cancers

Les cancers hormono-dépendants sont ceux qui atteignent les organes dépendant des hormones. On y trouve le cancer du sein (dont les 2/3 sont hormono-dépendant et le taux de rémission est de 80 à 90%), le cancer de l’utérus et le cancer de la prostate.

Pour en savoir plus :
Et si c’était hormonal ? d’Emmanuelle Lecornet-Sokol

Laisser un commentaire