Témoignage ménopause : « Je ne me reconnaissais plus »

femme ménopause témoignage

Quand avez-vous pour la première fois soupçonné que vous étiez en périménopause ?
J’avais 49 ans quand j’ai suspecté être en préménopause car j’avais des symptômes de vertiges, fatigue, hyperémotivité… Je mettais ça sur le compte du travail

Avez-vous pris rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre gynécologue ?
Oui, je suis allée voir mon médecin qui m’a dit que j’étais en dépression car je vieillissais, que mes parents également étaient de plus en plus vieux, que mes enfants allaient quitter la maison… Malgré mes protestations, il n’en démordait pas et ma mise sous antidépresseurs.
Par ailleurs, il m’a dit que j’allais me sentir inutile !

Le traitement a été horrible car j’ai eu de nombreux effets secondaires. J’ai tout arrêté.

Ensuite les symptômes se sont simplifiés : crise d’angoisse et panique, sueurs nocturnes, de plus en plus de vertige. Le médecin ne changeait pas d’opinion « c’était le stress et je faisais un burn out » Il voulait me remettre sous antidépresseur.

Du coup, je suis allée chez le psy, j’ai fait des séances d’hypnose et ça m’a bien aidé avec les crises d’angoisse. Le psy dit qu’il n’y a aucun problème psyshologique mais plus physique et c’est lui qui m’a guidé vers une autre piste en disant « j’ai beaucoup de dames de votre âge qui viennent me consulter pour des angoisses et elles sont en périménopause »

Par la suite, j’ai fait des recherches sur internet et je suis tombée sur un site qui decrivait un peu cela et parlait de la ménopause. J’ai également constaté que mes angoisses étaient cycliques.

Je suis allée voir un endocrinologue qui m’a fait passer un scanner car il suspectait une tumeur du pancreas.
J’ai également fait des tests de glycémie car je souffrais d’hypoglycemie (frequent en premenopause)
Ensuite j’ai vu un cardiologue car je faisais des malaises et j’avais une tension faible.
J’ai également vu un homéopathe qui m’a dit que j’avais une candidose qui voulait me mettre au règime.
Et le dernier, un spécialiste de la maladie de Lyme car j’avais des douleurs musculaires et qui m’a prescrit un traitement antibiotique très lourd.

Pour finir, une gynécologue m’a dit qu’au vu de mes symptômes c’était tout simplement la périménopause. Elle est tombée des nues en voyant tous les médecins que j’avais vu et les examens qu’ils m’avaient prescrits.

Que connaissiez-vous de la ménopause ?
Je ne connaissais rien du tout à part les bouffées de chaleur et l’arrêt des cycles.
Je savais juste qu’on pouvait avoir des migraines plus importantes.

Quels ont été vos symptômes de périménopause ?
Variation d’humeur, vertiges, angoisse, douleurs musculaires (nuque, trapèzes, épaules), palpitations cardiaques

Quelle aide, quels conseils, quel traitement avez-vous eu de votre médecin ?
Elle a voulu me prescrire au début juste de la progesterone (colprone 3 semaines) mais cela provoquait des saignements.
Ensuite un THM avec estreva gel et Lutenil : cela a été une catastrophe car cela augmentait mon anxiété et 15 jours après j’avais toujours les saignements. J’avais également des palpitations cardiaques, des douleurs cardiaques et des douleurs dans le mollet. La cardiologue ne voulait pas trop croire à mes effets secondaires, mais elle a tout de même arrêtée le traitement et dit « les hormones, pour vous, c’est interdit. »

Je ne voulais plus prendre d’hormones : j’ai repris la pilule Cerazette mais j’avais souvent des spotting.
Après je n’ai plus rien pris et je n’avais pas de solution.

Avez-vous trouvé des solutions personnelles pour gérer au mieux vos symptômes ?
Ce qui m’a un peu aidé : j’ai consulté un ostéopathe énergéticien, ça m’a fait du bien au point de vue émotionnel.
J’ai essayé un peu d’homéopathie, fleur de back, d’acupuncture…

A posteriori, pensez-vous avoir été suffisamment informée en amont pour gérer au mieux cette période de votre vie ?
Non, pas du tout

Pensez-vous que vos symptômes ont interféré avec :
– votre travail ? oui, démissionné de mon travail car j’étais « en burn out »
– votre couple ? oui, mon mari comprend très bien mais il est démuni devant mes symptômes, il aimerait pouvoir m’aider mais n’y arrive pas
– votre vie sociale ? oui, à cause des crises d’angoisse je n’osais plus sortir de chez moi, je restais enfermée chez moi, maintenant c’est revenu mais il y a eu des coupures avec certaines personnes
– vos relations avec les autres ?

Avez-vous eu des périodes dépressives ? Si oui, comment avez-vous géré ?
J’ai eu de forte baisse de moral (ce moment où le médecin a dit que j’étais dépressive.) Aujourd’hui, je n’en ai plus mais j’ai encore une fois de temps de temps une journée difficile surtout à cause de des symptômes physiques très éprouvants.

Avez-vous échangé avec vos ami(e)s / proches sur vos problèmes liés à la ménopause ?
Oui mais personne n’était à mon niveau et donc ne savait ce dont il s’agissait

Avez-vous des astuces et conseils pour les femmes qui vont entrer en phase de ménopause ?
Surtout quand on va mal et qu’on va chez son médecin, ne pas écouter quand on dit que c’est le stress ou c’est dans la tête.
Trop rapidement on vous catalogue de dépressive, il ne faut pas se jeter sur les antidépresseurs, c’est la solution de facilité pour le médecin. Ils donnent beaucoup d’antidepresseurs à cette période de notre vie.
Ne jamais baisser les bras et oser dire « non je ne suis pas folle », je sens bien les signaux que mon corps


Autre remarque :
Aujourd’hui j’ai encore des migraines, douleurs musculaires, bouffées de chaleur beaucoup plus importante, sueurs nocturnes, troubles digestifs (constipation et ballonnement)
J’ai consulté un gastroenterologue, j’ai passé une coloscopie , le gasto m’a dit que c’était standard chez les femmes de vos âges.
En ce moment depuis 5/6 jours je teste l’oligothérapie…

Lisez les autres témoignages de ménopause : avec ou sans traitement hormonal, les témoignages positifs, les femmes qui se sentent seules, celles qui le vive sereinement, celles qui ont tous les symptômes, celles qui en ont un seul…

Vous pouvez aussi aimer

Cet article a 18 commentaires

  1. Aurélie

    Bonjour,
    Je me retrouve un peu dans ce que vous décrivez, pourtant je n’ai que 40 ans….c’est pour ça que c’est difficile d’en parler car on me dit souvent que ce n’est pas possible et pourtant…. Toute un batterie de symptômes depuis 2 mois… Grosse fatigue, mal de tête, régles qui n’en finissent plus, vertiges +++, j’ai souvent chaud, je transpire la nuit, et depuis 2 jours voilà que j’ai des nausées… Je fais crise d’angoisse sur crise d’angoisse, je suis mal dans ma peau, bref ça fait beaucoup de choses quand même….

    1. Aurélie

      Bonjour à toutes,
      Enfin je lis des témoignages similaires à ce que je vis…j’ai 46 ans et cela un peu plus d’un an que je ne suis pas bien. Auparavant, j’avais eu des épisodes de fortes angoisses (très anxieuse de nature) mais la c’est l’horreur. Mes cycles étaient déjà passés à 24 jours mais depuis 1 an 22 jours. Je suis suivie par un psy extraordinaire et je suis anxiolytique et anti dépresseurs. Malgré tout cela je ne me sens plus moi même. Je suis fatiguée et le moral n’y est pas et toujours ces fameuses angoisses surtout au réveil. J’avais remarqué que tout cela était plus fort après l’ovulation je viens de commencer un traitement de progestérone en ovules 10j dans le mois. C’est la seule chose que je peux prendre car je fais des caillots sanguins (quelle belle génétique !). J’espère que le nouveau traitement va m’aider car c’est l’enfer et j’ai l’impression d’être un boulet… bien à vous

  2. Marylou

    Bonsoir,je me retrouve beaucoup dans votre témoignage, je ne plus supporte personnes . Migraine, douleurs musculaires, sueurs, je ne dors plus. Bouffées de chaleur. C’est très difficile a vivre. Ça m’a fait du bien de lire votre témoignage car je moin seule . Merci je pense que votre témoignage peut aider beaucoup de femmes
    Marylou 53 ans

  3. Elena

    Merci pour votre témoignage que je trouve ressemble beaucoup à ce que je ressens en ce moment, je viens d’avoir 52 ans e moi de novembre, ce que vous décrivez je les vécu en partie l’année dernière, mais dernièrement c’est devenu de plus en plus pénible, ça fait presque un mois que je souffre des douleurs aux seins au sternum et sous les seins surtout quand je me lève le matin et je me met debout si comme si la douleur dormait et se lever avec moi, le fait de changer de position les douleurs recommencent, sans parler de la fatigue extrême l’envie de rien faire la tristesse le saut d’humeur prise de poids alors que je ne mange pas grand chose,,,,la peau de visage et de plus en plus sèche et sensible mes cheveux manquent d’éclat,,, et je veux surtout pas prendre des hormones alternatives, j’attends mes règles de ce mois ci normalement je devais les avoir cette semaine mais ç pas le cas, si il ne viennent pas ça veut dire que je vais sûrement entrer dans la vraie menaupause… Je me sens déstabilisée irritée mal dans peau et dans mon corps perdue !

  4. Sonia

    Bonjour je vais prochainement avoir 44 ans et me retrouve dans vos symptômes depuis 1 an tous les mois 1 semaine avant mes règles c’est une catastrophe totale niveau morale et comme beaucoup de vous j’ai eu le droit aux antidépresseurs qui certes le temps du traitement m’ont un peu aidée mais catastrophe de nouveau à l’arrêt. Je suis allé voir un gynécologue ce matin et a la vue de tous les symptômes c’est la pré ménopause donc traitement homéopathique et prise de sang à faire . Niveau moral c’est la cata envie de pleurer crise d’angoisse grosse colère suée nocturne bouffées de chaleur dans la journée règles très abondantes j’espère trouver une solution car c’est très difficile

  5. Sofiana

    Bonjour
    Merci pour vos témoignages ça fait du bien j’ai était préménopausee a 33 ans donc j’avais rien compris et ma genecologue elle a pas pris ça trop au sérieux. Apres
    3 ans 4 ans plus tard je suis aller voir un médecin généraliste elle diagnostic après examen que j’étais ménopauser et la j’ai un traitement THS et de la PROGESTÉRONE ça m’a fait du bien mais là je l’ai arrêter car j’avais mon foie qui avait gonfler.
    J’ai beaucoup de crise d’angoisse et de stresse toutes les nuits même en journée.
    Donner des solutions et vous avez quoi comme traitement efficace.
    Aujourd’hui j’ai 37ans dans un corps de 50 ans c’est fatiguant alors que j’ai 4 petits bouts chous qui ont besoin de moi parfois je me sens absente énervee pour rien bon breff la liste est longue.
    Merci ,,

  6. Linda

    Moi aussi je me retrouve dans ces propos. J’ai 50 ans. Je fais tout ce qu’il est possible pour lutter contre la fatigue. Je fais une sieste entre midi et deux, je m’accorde des temps calmes sans écran, j’ai arrêté de boire de l’alcool pour éviter les migraines, j’ai arrêté le sport intense, je me suis inscrite à des cours de zumba pour bouger et pour la joie, je marche, j’essaie de faire attention à mon alimentation (je limite la casse ainsi) et mon médecin traitant a tout compris. Elle m’a rassurée et je dois attendre que mes hormones se stabilisent pour retrouver la forme. Car ce qui mangoissait c’était d’être fatiguée tout le temps. J’ai grossit mais j’espère dégonfler à la ménopause. Je ne peux plus faire tout ce que je faisais avant, j’aimais bien être sur tous les fronts. Maintenant ma famille est plus présente pour les tâches diverses à la maison. Mais surtout je m’écoute.

    1. Pinheiro

      Bonsoir,
      J’ai 49 ans et demi…Depuis Avril 2021…plus de règles.Au départ..je ne me suis pas posée plus de questions que ça..mais là depuis Avril 2022…Dur,dur ..Fatigue, nervosité, migraine,sueurs nocturnes, insomnie , douleurs articulaires..Pas trop le moral ..et puis mon corps …quelle transformation..J ai pris 7kg.tout en largeur…un ventre gonflé..(des bouées) .les bras ..les jambes…L horreur..Je n’arrive plus à m’habiller…Que c,’est dur .. physiquement et psychologiquement..Quelle étape..une de plus..pour nous les femmes…Mais je crois que ça va s arranger…Dans tous les cas ..il faut être patiente et accepter…L avantage..c »est que pour cet été…pas besoin d’investir dans les bouées…je suis équipée

  7. Sissi

    Je ne savais pas que la menopause allait me perturber autant : j ai 58 ans avec encore parfois des règles présentes, peu abondantes mais là encore! Les bouffées de chaleur sont apparues vers l âge de 46 ans , avec de l irritabilité, une grande colère contre le monde entier, une grosse fatigue, mal aux articulations, secheresse des muqueuses, palpitations, paniques, crises d angoisse, comme ça sans raison, insomnies, absence d envie….j ai tout! Je croyais que ça se limitait qu aux bouffées!? J ai même des idées suicidaires parfois….j ai pris lutenyl pendant 9 ans, là depuis 3 ans , mon médecin m a prescrit de l estrapatch 40 et de la progestérone en continu..ça me soulage la fatigue et les bouffées, sans, je ne pourrai pas travailler, c est réglé pour les insomnies, les muqueuses aussi mais j ai encore mal partout parfois et un mauvais moral. Pour moi, la ménopause, c est le début de la fin..on n est pas assez informées puisque chacune le vit différemment, je me sens seule dans mon entourage car les autres souffrent que de bouffées ou fatigués alors que chez moi même avec un traitement je suis pas bien…dans 2 ans il faudra arrêter ce thm, puisqu’il faut le prendre 5 ans et je ne sais pas comment ça se passera si on me l enleve.. par culpabilité j ai essayé la phyto, l homeo, et par peur du k du sein, et pour faire comme les autres, mais j y reviens toujours! C est la période la plus malheureuse de ma vie…

    1. anna

      madame,

      vos patchs vous font du bien , pas été secondaire?? moi j ‘en peux plus aussi

  8. Slohane

    Bonjour Sissi
    Comme toi je vais avoir 57 ans et je peux dire que je suis passée par toutes les étapes avant de comprendre par moi même que j’entrais dans ce bouleversement hormonal d’autant que je souffre également d’hypothyroïdie. J’avais des palpitations cardiaques affreuses qui me faisaient atterrir aux urgences. J’ai vu près de 26 médecins en 2018 (généraliste endocrinologue cardiologue gynécologue neurologue…..) aucun n’a fait le rapprochement. C’est en NOTANT systématiquement ce qui m’arrivait que j’ai réalisé que c’était cyclique. Mes palpitations cardiaques arrivaient 14 jours après les règles…donc période d’ovulation. Donc j’en ai conclu que j’entrais en préménopause. J’avais très peu de bouffées de chaleur et même pas du tout à cette époque. Mais des manifestations très bizarres. Vertiges, cerveau dans le brouillard, marche délicate sur des œufs, fatigue extrême, perte d’appétit, pension élevée, un côté du visage fiévreux l’autre froid, coeur qui rate une marche, douleurs… Et ça a duré 2 ans
    Depuis je suis ménopausée et rentrée dans le vif du sujet. Bouffées de chaleur avec sensations de malaise de vertige d’étouffement avant chaque bouffée. Épuisement total. Je n’a sais pas comment j’arrive à supporter tout ça. A chaque épisode catastrophique je fais des recherches sur internet pour ma rassurer. Je lis les forums comme celui ci afin de puiser un Peu d’encouragements dans les récits et me dire que nous ne sommes pas seules
    Le meilleur conseil que je puisse donner à celles qui sont toujours réglées.. c’est de noter vos périodes de mal-être. Vous pourrez mieux appréhender et supporter.

    1. anna

      vous pouvez m ‘en dire plus sur le brouillard que vous parlez?? j ‘ai un brouillard et je cherche la cause je crois j ‘ai trouver c’est mes hormones

  9. DSB-Marie

    Que de courage il nous faut !!!
    Merci à vous toutes, pour vos mots…je ne suis pas seule, même si je ne souhaite à personne ce « mal être ». Je suis depuis quelques années dans la tourmente de la périménopause. J’ai 47 ans et mon bilan sanguin démontre aujourd’hui que je suis entrée dans la ménopause….
    Je suis passée par tant d’étapes si violentes à me demander ce qu’il m’arrivait, à me demander si j’allais finir folle….Le chemin est encore long à priori…
    Les anti dépresseurs m’ont été conseillés également, ce que j’ai refusé. Mais je suis parfois si épuisée et désespérée !
    Sans parlé des aléas de la vie qui s’y mêlent…
    Pas de conseil miracle, mais personnellement l’acupuncture m’aide beaucoup. Puis prendre régulièrement du magnésium car nous sommes souvent en carence et mine de rien le magnésium aide beaucoup. La marque qui m’a réussi est « D stress » à hauteur de 6 comprimés par jour pour un début de cure…et j’en prends régulièrement…Après nous sommes toutes différentes !
    Bon courage à vous toutes !

  10. Sissi

    Voilà que maintenant et malgré mon traitement hormonal qui m aide bien, je pleure assez souvent pour pas grand chose, j ai mal partout, les bras, la nuque, j ai même un spasme du côté droit de la tête qui traverse mon corps jusqu’aux doigts de pied du même côté parfois, sans prévenir, 4 à
    5 fois par jour pendant quelques jours et ça s arrête, comme ça..on me dit que c est dû à des périodes de stress, tout ce que je vis se ressent dans mon corps. Je fais régulièrement de la marche, du sport, fais attention à l alimentation mais c est tellement difficile cette période et personne qui comprend : mais quelle aventure ! Et jusqu’à quand ??

  11. Stéphanie

    Bonjour à toute,

    Je lis vos commentaires après avoir fais une recherche sur le net concernant la grande fatigue que j’ai depuis 1 an. Je suis bien ménopausée depuis quelques mois seulement et mon parcours à été assez chaotique depuis ma périménopause de 45 ans à 52, burn out, crises d’angoisses, hémorragies, baisse de moral et j’en passe. Ce qui m’a valut de plaquer ma vie et de tout recommencer à zéro, période très dur mais avec le recul, il le fallait. Je n’ai fais aucun lien avec les problèmes hormonaux, et encore moins les médecins, et j’en ai vu pas mal, juste pour me dire  » vous êtes à la porte de la ménopause » et puis c’est tout! démerdez vous… J’ai donc continuer ma vie avec beaucoup de dégâts physique; fatigue extreme, douleurs musculaire, maux de tête à en vomir, douleurs articulaires, endormissement pour un rien, qu’une envie! de me mettre sur mon canapé ou d’aller me coucher…plus envie de rien juste, NE RIEN FAIRE!!! J’ai acheté un 1er livre sur la ménopause, puis deux, puis trois, puis 4 et là!! the déclic, non Stéphanie n’étais pas devenue folle, non Stéphanie n’avait pas pété les plombs, la réponse est juste ces Pu….. d’hormones. J’ai donc fais d’énormes recherches sur le web et j’ai fais un sondage durant 1 an auprès de ma clientèle (je suis esthéticienne), j’ai récupérer énormément d’informations et de témoignages assez bluffants qui m’ont aidés à prendre une décisions, celle de prendre un traitement hormonal, (idées reçues très négatives sur un rapport beaucoup trop vieux qui n’est plus valables en 2022) j’ai donc été voir un médecin qui m’a fait un bilan complet afin qu’elle puisse bien me l’adapter. Aujourd’hui j’ arrive à mieux gérer ces maux car je sais que tout est lié, je n’ai pas de bouffées de chaleur, pris juste 3 kg, encore très fatiguée mais psychologiquement le fait d’avoir des explications permettent de vivre différemment, d’écouter son corps et de trouver des solutions, j’attends ce traitement que je vais le tester sur quelques mois et je reviendrais vers vous. Bon courage à toutes.

  12. Virginy

    Bonjour

    En premenopause je me retrouve dans certains commentaires, pour soulager mes maux je prends du magnésium et de la vitamine b12, mais les mals de têtes me font énormément souffrir et le plus terrible sont les fourmillements sur le visage et voir sur tout le corps.( c est insupportable !!!)..ainsi que les douleurs articulaires et aussi au niveau de mes poignets…
    Je n ai pas encore trouver comment me soulager…j attends mon prochain rdv avec l obstétricien
    Si vous avez des conseils je suis preneur merci

  13. Bonjour je viens de vs lire mesdames et je me retrouve un peu dans vos témoignages crises d angoisses maux de tête je suis irritable mal dans mes poignées ainsi que dans mon bras gauche un mal horrible dans mes seins aider moi svp je ne tiens plus j ai l impression de devenir folle j en fais des crises de panique j ai la mâchoire parfois qui se bloque je sais plus quoi faire mon médecin me dit d attendre pour la prise de sang et autres examens.

Laisser un commentaire