Questions sur le traitement hormonal de la ménopause
Le saviez-vous

Le traitement hormonal de la ménopause THM

Qu’est-ce que le traitement hormonal de la ménopause ?

Le traitement hormonal de la ménopause dit THM ou parfois THS pour traitement hormonal substitutif consiste à donner des œstrogènes à la ménopause car c’est l’absence d’œstrogène dans le corps de la femme qui cause tous les symptômes. Le THM est disponible uniquement sur ordonnance.

Les contre-indications au traitement hormonal de la ménopause

Attention, il existe certaines contre-indications à la prise d’un THM : problèmes cardiaques, antécédent de cancer, hypertension dans certains cas…. Comme pour tout traitement, le bénéfice / risque doit être discuté avec votre médecin.

Quels sont les bénéfices du traitement hormonal de la ménopause ?

Le THM est le traitement le plus efficace contre les symptômes de la ménopause, notamment les symptômes vasomoteurs (bouffées de chaleur et sueurs nocturnes), les douleurs articulaires et les variations d’humeur.

Le THM a un rôle protecteur contre la sècheresse et l’atrophie vulvo-vaginale, l’ostéoporose, les problèmes cardiaques, le diabète de type 2 et Alzheimer. Le THM entraine également une diminution du risque du cancer du colon.

Quels sont les risques du THM ?

Les risques sont dépendants du type de THM utilisé mais également des facteurs de risques de chaque femme (âge, hygiène de vie, ancienneté de la ménopause…)

Certains types de THM (oestrogène par voie orale) peuvent créer un risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de maladies thromboemboliques veineuses (notamment pendant la première année de prise du traitement pour ce dernier)

Les risques de cancers sont les plus connus avec notamment le cancer du sein, le cancer de l’utérus (normalement annulé avec la progestérone) et le cancer des ovaires.

Un article entier va être consacré au THM et au cancer du sein, article à venir.

Quels sont les effets secondaires du THM ?

Pendant la mise en place d’un THM, une femme peut avoir des saignements. S’ils ne durent pas plus de 3 mois, tout va bien, mais si ceux-ci se prolongent alors il faut en parler à son médecin.

On peut également constater une prise de poids ou des douleurs mammaires, ces effets secondaires sont liés à un mauvais équilibre entre œstrogène et progestérone, là encore il faut en parler avec son médecin pour voir comment ajuster le traitement.

Pour les hormones prisent via la peau, une petit irritation est possible à la zone d’administration, plusieurs éléments de réponse : cela peut être une réaction à la colle utilisé dans les patchs, aux hormones elles même… dans tous les cas, parlez en à votre médecin.

Quelle est la différence entre les hormones des contraceptifs hormonaux et le THM ?

Pour répondre à cette question en détail, consultez l’article sur les différences entre pilule contraceptive et traitement hormonal de la ménopause.

Quels sont les différents types de THM ?

Pour la différence entre tous les traitements hormonaux de la ménopause, bientôt un article 100% dédié à cette question.

Après combien de temps ressent on les effets du THM ?

Il faut parfois compter plusieurs semaines avant de ressentir les effets du traitement. Si après 3 mois, aucune amélioration n’est constatée, alors il faut retourner chez le médecin pour modifier la dose / changer les molécules… essayer de trouver un traitement qui marchera. Il y a normalement, de toutes façons, un rdv 3 mois après le début de prise du traitement pour faire le point.

Quand peut-on commencer un THM ?

Il y a une période optimum pour commencer un THM, on parle de fenêtre d’intervention thérapeutique. Pour la ménopause, il est conseillé de commencer au maximum 10 ans après la ménopause. Cela correspond à la période où la femme aura le plus de bénéfices et le moins de risques à cause du traitement.
Après cette fenêtre d’intervention, il est toujours possible de prendre un THM mais le bénéfice sera moindre et les risques plus importants, comme toujours il faudra avoir une discussion éclairée avec votre médecin sur la balance bénéfices / risques.

Pendant combien de temps peut-on prendre un THM ?

Il n’y a pas de durée maximum pour prendre un THM cependant, après 5 ans les risques notamment de cancer du sein augmentent légèrement. Après 5 ans de traitement, la balance bénéfices / risques devra t être réévaluée annuellement mais « en moyenne, en France, les femmes prennent un THM pendant 10 à 15 ans. »1

Quel suivi quand on prend un THM ?

Le suivi est le suivi standard d’une femme de plus de 50 ans : mammographie, frottis, échange sur les symptômes et le bien-être.

Une femme sous THM doit acceptée de suivre les recommandations de suivi en vigueur.

La controverse sur le THM

Suite à la publication d’une étude très alarmiste du Women Health Initiative (WHI) en 2002, l’usage du THM a largement été remis en question. Pour en savoir plus, je vous conseille de lire La Vérité Sur L’étude WHI De 2002 Sur Le THM (Traitement Hormonal De La Ménopause). Depuis, cette étude a été largement controversée et de nouvelles études posent les bases de l’usage du THM.

Important : Pour toute question relative au traitement des symptômes de la ménopause, votre premier interlocuteur doit être votre médecin. Si votre médecin ne vous propose pas de solution, changez en.

Sources :
– Fiche info pour les patientes du GEMVI http://www.gemvi.org/documents/fiche-info-patiente-menopause-THM.pdf
1 https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sexo-gyneco/2595378-traitement-hormonal-menopause-thm-risques-avantages-regles-prise-de-poids/
– PNS Mooc Menopause https://pns-mooc.com/fr/mooc/1/presentation

The author: Ariane

Leave a Reply