Palpitations cardiaques à la ménopause

palpitations cardiaques à la ménopause

C’est LE symptôme qui a permis à Oprah Winfrey de comprendre qu’elle était en transition ménopausique. N’hésitez pas à lire le témoignage d’Oprah sur son expérience de la ménopause.
Les palpitations cardiaques concernent 26% des femmes à un moment ou l’autre de leur expérience de la ménopause1.

Qu’est-ce qu’une palpitation cardiaque ?

Également appelées arythmie, les palpitations se produisent lorsque les battements du cœur s’accélèrent ou s’emballent. Si on porte généralement peu d’attention à son rythme cardiaque, les palpitations cardiaques peuvent en revanche prendre par surprise.
Les caractéristiques des palpitations se manifestent souvent par des battements rapides dans la poitrine et / ou une sensation d’oppression.

Ces palpitations cardiaques durent de quelques secondes à quelques minutes et sont souvent suivi de sueurs nocturnes ou de bouffée de chaleur.

Les palpitations à cause de la ménopause sont souvent inoffensives mais peuvent également être le résultat d’un problème plus grave, c’est pourquoi il est important d’aller voir un médecin quand on ressent des palpitations cardiaques.

Pourquoi des palpitations cardiaques à la ménopause ?

Ces palpitations sont le résultat direct de la baisse d’oestrogène dans le corps et de l’action de l’oestrogène sur le cœur et le cerveau. Les palpitations cardiaques peuvent également être causées par :
– le stress
– le sport trop intense
– l’alcool
– le tabac
– l’hypoglycémie
– une tension trop faible…

Autant de raisons qui confirment l’importance d’aller voir un médecin quand on ressent ces symptômes.

Solutions aux palpitations cardiaques

Même si les palpitations dues à la ménopause sont bénignes, il est possible d’essayer de les minorer ou de les gérer au mieux en :
Gérer son stress
Alimentation et hydratation
– Prévenant de l’hypotension
– Évitant les stimulants (tabac et alcool)
– Le traitement hormonal de la ménopause peut également être une option, à voir toujours en fonction des recommandations de son médecin.

Les palpitations cardiaques peuvent être surprenantes mais sont bien réelles. Parlez en à votre médecin même si celles ci ne vous incommodent pas forcement.

Sources :

1 – Currie, Heather; Moger, Sara J (2019). Menopause and Understanding the impact on women and their partners. Post Reproductive Health
Balance Menopause – Heart disease during perimenopause and menopause

Vous pouvez aussi aimer

Cet article a 6 commentaires

  1. Linda

    Je suis en ménopause depuis l âge de 50 ans je suis une personne stresser angoisser mais ma vie était plutôt normal . Depuis la ménopause et l arrêt du tabac j’ai des vibrations internes qui m empêche de dormir beaucoup plus de stress fatigue palpitation et rythme irrégulier . Mon médecin me disait que setait provoqué par ma ménopause .semaine passer j’ai fait une fibrillation auriculaire et c’était nouveau pour moi pouls a 190 constant avec pression au top j’ai eu peur la suis sur anticoagulant et antiarythmique . Quand j essaie de prendre des marches j’ai chaud épouvantable juste parcequil y a soleil que je tolère pas me donne faiblesse . Je trouve ça difficile car maintenant que je fais de la FA mon stress est plus élevé encore et on met tout sur la ménopause et après on ne sait plus si sa vient de la ménopause ou autre . Tremblement interne bouffée de chaleur avec faiblesse fatigue ect . Mais tout a commencé avec palpitations pour moi sa s’est déclenché à menopause . Merci

  2. Linda

    Et j oubliais j’ai 57 ans palpitation depuis jeunesse mais augmente avec ménopause et la Fribollation auriculaire . Merci

  3. Iza

    J ai 63 ans et depuis plusieurs mois je ressens des vibrations dans le corps que je mettais sur le compte de la ménopause. Suite à une consultation pour un état grippal, mon médecin a remarqué des extrasystoles et un holter posé pendant 24h a fait ressortir 9000 extrasystoles ventriculaires. Pour cela il m a donnée des betabloquants et m a fait faire un scanner des artères coronaires qui n a rien révélé. Je ne prends pas les betabloquants et j attends mon rv chez le cardiologue fin janvier. A la lecture de cet article, cela me conforte dans le fait que ces symptomes de vibrations internes, de palpitations et de langue qui brûle sont bien dûs à la menopause et je me dis que prendre des betabloquants n est pas anodin et est ce que cela réglera le problème ? Si certaines d entre vous ont la réponse. Merci

  4. Sophie P

    Bonjour, j ai également des extrasystoles depuis que je suis en perimenopause ! Rien n y fait, bêtabloquants, traitement hormonal et magnésium ! C est très difficile à supporter car c est pratiquement en continue plus ou moins fort au cours de la journée ! Les cardiologues disent que c est bénin mais je pense que le coeur ne peut pas supporter cela en continue !

    1. Prados

      Bonjour à vous,
      Tout ce que je lis me rassure un peu. J’ai 51 ans et depuis peu j’ai des extrasystoles. Le test d’effort est OK mais au repos, c’est la débandade !!! Un cardiologue m’a donné des beta-bloquants et celui qui m’a fait le test d’effort m’a dit à demi-mot qu’il ne m’aurait rien donné ! Du coup,j’ai rdv avec un rythmologue/cardio fin janvier 2024 pour savoir si oui ou non, il est nécessaire de prendre des médicaments !

  5. Galindo

    Bonjour
    Je me reconnais complètement dans vos témoignages.
    J ai exactement les mêmes symptômes que Sophie.
    J ai 54 ans et suis en pré ménopause. Mon cardiologue suite au résultat du holler avec 7000 extrasystoles m a prescrit un bêtabloquant. Je continue à avoir le rythme du cœur irrégulier et des tremblements internes surtout la nuit. C est tout nouveau pour moi et difficile à vivre. Je suis rassurée de n être pas seule à vivre ça.J espère que ça ne va pas durer des années.
    Merci à Sophie et Iza de vos témoignages
    Pascale

Laisser un commentaire