Libido sur Ordonnance - Menopause
Etudes scientifiques

Libido sur Ordonnance le livre d’Alexandra Huget

Libido sur ordonnance, le livre

C’est en flânant dans une librairie que je suis tombée sur ce livre « Libido sur ordonnance. » Sachant que la sexualité des femmes peut descendre en chute libre pendant la ménopause de part une action mécanique (sécheresse vaginale) ou physio / psychologique (baisse de la libido), ce livre tombait à point.

« Libido sur ordonnance » traite donc de la sexualité, du désir qui fluctue en fonction des étapes de la vie, de l’âge et de la santé. On y parle bien sûr, principalement des hommes, tout simplement car il n’existe aujourd’hui pas grand chose pour traiter de la baisse de libido chez les femmes.

J’ai noté plusieurs passages intéressants concernant, de près ou de loin, les femmes ou la ménopause.

La ménopause et la sécheresse vaginale

L’auteure consacre plusieurs pages à la ménopause. Elle rappelle que la ménopause passe par une chute des hormones ce qui peut causer baisse de libido et sécheresse vaginale. Mais que cela n’est absolument pas automatique et que notre génération a la chance de pouvoir bénéficier des progrès de la médecine (contrairement par exemple à celle de nos mères ou grand mères). Ce désir sexuel qui s’émousse peut également être conjoncturel, lié à un âge où la vie personnelle peut évoluer d’une manière ou d’une autre : transformation physique (du fait de la vieillesse / ménopause), évolution de la structure familiale (départ des enfants, parents malades), questionnement sur la vie de couple….

Un chiffre sur la sécheresse vaginale qui « touche à un moment ou l’autre de sa vie, 25% des femmes avant la ménopause et et 30 à 55% après. » Effectivement, comment désirer et apprécier un rapport sexuel quand celui ci peut être douloureux?

 

La testostérone

Alexandra Huguet rappelle, que contrairement aux idées reçues la testostérone n’est pas l’apanage des hommes mais est également présente (en moindre quantité bien sûr) dans le corps de femmes. La testostérone peut être utilisée par les femmes pour lutter contre les troubles du désir. Attention, le produit est en vente uniquement sur ordonnance du fait des effets secondaires indésirables qui peuvent être importants ( acnée, peau grasse, pilosité, changement de la voix..) mais aussi des risques de cancer nécessitant une vérification de base (mammographie) et un suivi régulier.

Très populaire dans les pays anglo saxons, la testostérone est encore très peu prescrite en France.


Addiy, le viagra rose

Oui mais non, vraiment non. Ce viagra rose pose aujourd’hui trois problèmes:

– il n’est pas encore commercialisé en France. Le combo risques – bénéfices doit encore être étudié de même que les nombreux effets secondaires comme les vertiges ou la somnolence.

– ce n’est pas vraiment un viagra rose. Le viagra, le bleu, agit de façon mécanique sur l’érection alors que le viagra rose est en fait un antidépresseur qui libère le désir féminin (pas d’action donc sur une potentielle sécheresse vaginale.)

– il ne s’adresse pas aux femmes ménopausées mais à celles qui souffrent d’un « désir sexuel hypoactif » (DSH) soit seulement 10% de la population féminine française

 

On apprécie ce livre qui aborde sans complexe les sujets d’un des derniers tabous de la société (avec la ménopause et la descente d’organe) : les troubles sexuels. Au sommaire également : le viagra pour homme, le bois bandé, les injections, j’en passe et des meilleures.

 

Pour en savoir plus :
Libido sur ordonnance, un livre d’Alexandra Huguet

The author: Ariane

Leave a Reply