Le coronavirus déclenche t il la ménopause ?

Le coronavirus déclenche t il la ménopause ?

Alors même que la question précédente n’a pas encore de réponse certaine (à savoir : les femmes ménopausées sont-elles plus à risque d’avoir la covid-19 , mais à priori quand même oui) voici une nouvelle question sur le coronavirus et la ménopause.

Louise Newson, la docteure spécialiste de la ménopause à la tête de Menopause Charity recherche actuellement le lien entre covid-19 et perturbation du cycle voire même anticipation de la ménopause. Car oui, il semble en effet que le célèbre virus de 2020 a un effet sur les règles, mais lequel exactement ?

Le covid long et les femmes

Le covid long c’est la persistance de symptômes du coronavirus, des semaines voire des mois après avoir contracté la maladie. Une étude de King’s College1 montre qu’un malade sur 20 se plaindra de symptômes pendant 8 semaines : fatigue, migraine, gêne respiratoire, perte de l’odorat…

Les chercheurs ont trouvé que les personnes les plus à risque de développer un long covid sont les personnes âgées, les femmes et les malades ayant eu de nombreux symptômes différents la première semaine de la maladie. Avec globalement les femmes ayant 50% de risque en plus que les hommes d’avoir un long covid.

Le covid et les règles

Les femmes rapportent en effet des règles retardées et des cycles bouleversés. On note par exemple des changements de fréquence, durée, flux, intensité et douleur.2

D’autres femmes ont noté une régularité dans la reprise de leurs symptômes : en période de règles ceux-ci diminuaient et la fièvre disparaissait.3

Mais plus globalement les femmes se plaignent de retard de règles suite au covid et même parfois de ménopause.

Le covid et la ménopause

C’est la question à laquelle Louis Newson essaye de répondre avec l’aide de différentes universités anglaises.4

Les symptômes du covid long peuvent être similaire à ceux de la ménopause. Sachant que les femmes souffrant le plus du long covid sont dans la cinquantaine, il est difficile de faire le tri. A la cinquantaine, il y a une carence hormonale, mais il faut comprendre si c’est une coïncidence ou si le coronavirus impacte les ovaires, le lieu de production des hormones »

Après tout, certaines maladies sont déjà connues pour modifier le cycle menstruel des femmes. Le fonctionnement étant le suivant : quand attaqué, le corps stoppe certaines fonctions non essentielles à la survie comme la reproduction ou les cheveux. Peut-être que le virus agit donc comme un déclencheur de quelque chose qui était de toute façon sur le point d’arriver.

Une autre théorie serait que le virus attaque directement les ovaires et réduit donc la production d’œstrogène, de progestérone et de testostérone. Si c’était réellement le cas, cela aurait à voir avec les récepteurs ACE2 qui permettent au virus de pénétrer dans le corps. Ces récepteurs sont présents principalement dans le cœur et les poumons, mais aussi en plus faible quantité dans les ovaires et l’endomètre.

S’il est difficile de déterminer un vrai lien de causalité entre retard de règles et coronavirus ou même entre coronavirus et ménopause, la question reste sérieusement étudiée et plusieurs chercheurs essayent d’apporter de nouveaux éléments sur ce sujet. Bref, encore une fois pour le coronavirus, beaucoup de questions et d’éléments à surveiller mais pas encore de réponses claires.

Sources :
1 – Attributes and predictors of Long-COVID: analysis of COVID cases and their symptoms collected by the Covid Symptoms Study App
2 – Long COVID and periods: The unspoken impact on female well-being
3 – Does COVID Mess With the Menstrual Cycle?
4 – Could coronavirus trigger a sudden menopause years before your time?

Laisser un commentaire