Insuffisance ovarienne précoce : traitements

Insuffisance ovarienne précoce : traitements

Maintenant que nous sommes claires sur la définition et les causes de la ménopause précoce ou insuffisance ovarienne précoce, voici les traitements.

Ici encore les traitements de la ménopause précoces sont les mêmes que ceux de la ménopause « normale ».

Hygiène de vie

En premier lieu, la mise en place d’une bonne hygiène de vie :

  • alimentation : saine, variée, maison, pas trop de gras / sel / sucre, des fruits et legumes, des protéines, du calcium, de la vitamine D, des omégas 3
  • hydratation
  • peu d’alcool
  • diminution / surpression du tabac
  • exercice physique quotidien
  • sport 2 / 3 fois par semaine notamment pour stimuler le cœur et faire du muscle
  • gérer son stress
  • protéger son sommeil

Traitement hormonal

Au vu des risques à vivre longtemps sans hormone et surtout sans oestrogène, l’important est de fournir à la femme ménopausée précocement de l’oestrogène. Deux solutions possibles :

Traitement hormonal de la ménopause

Contrairement à une ménopause « classique » où le traitement hormonal de la ménopause est prescrit uniquement en cas de symptômes, en cas d’insuffisance ovarienne précoce on conseille fortement de prendre un traitement hormonal jusqu’à l’âge « normal » de la ménopause, soit environ 51 ans. Il doit être démarré le plus rapidement possible car les bénéfices seront moindre si démarré même juste un an après la ménopause précoce3.
Pour les insuffisances ovariennes précoces, il est frequent de devoir augmenter les doses par rapport à une ménopause “normale” : en effet, en corps jeune a normalement une dose plus importante d’oestrogène et cela explique ce besoin de dosage plus important.

En cas de ménopause précoce, on parle plus volontiers de traitement hormonal substitutif (THS)

Attention, la prescription du THS est bénéfique pour la majorité des femmes mais il y a tout de même des contre-indications. Votre médecin vous conseillera au mieux.

Traitement Hormonal Substitutif et cancer du sein

En cas de ménopause précoce, le risque de cancer du sein avec prise du THS est considéré comme très faible, au même niveau que celui d’une femme de même âge non ménopausée : le THM restaure le risque du cancer du sein au même niveau que celui d’une femme du même âge non ménopausée3 . A ce titre, il n’est pas nécessaire de réaliser une mammographie tous les ans comme cela peut être le cas après 50 ans.

Pilule contraceptive combinée

La pilule contraceptive combinée qui fournit oestrogène et progestérone peut être également une solution moins stigmatisante que la prise d’un THS à un jeune âge (en fonction du profil de la femme car cette pilule a quelques contre indications).

Attention, la pilule contraceptive et le traitement hormonal restent des traitements différents et l’idée est donc de prendre une pilule contraceptive pendant quelques temps avant de passer au traitement hormonal de la ménopause.

Traitement du Syndrome genito urinaire

Dans le cas de douleurs vaginales, vulvaires, d’infections urinaires à répétition, de problèmes urinaires (trop fréquent, la nuit…)… fréquents après la ménopause, on bascule également sur les traitements classiques. C’est le traitement du SGUM par application locale d’oestrogène.

Traitements non hormonaux

Les traitements non hormonaux sont également possibles.

Un seul médicament dispose aujourd’hui d’une autorisation de mise sur le marché pour le traitement des bouffées de chaleur c’est la beta alanine.

On passe ensuite à des solutions moins bien évalués où les études sont manquantes pour évaluer les bénéfices et les risques : l’homéopathie, les préparations à base de plantes… Dans tous les cas, les effets placebos sont importants pour les traitements de la ménopause et peuvent montrer de bons résultats.

Témoignages de ménopause précoce

Lisez le témoignage de cette femme ménopausée à 34 ans et qui regrette de ne s’être pas assez écouté.

Également disponible sur le site, un article avec cinq femmes qui parlent de leur ménopause précoce.

Sources :
1 – Menopause and me, a guide for younger women
2 – GEMVI – Fiche info patiente menopause précoce – http://www.gemvi.org/documents/fiche-info-patiente-IOP.pdf
3 -GEMVI FAQ http://www.gemvi.org/la-menopause.php
3 – GNGOF – http://www.cngof.fr/component/rsfiles/apercu?path=Journes%20nationales/MAJ%20en%20GO/2009/Menopause/2009_GM_139_drapier.pdf

Laisser un commentaire