Pourquoi les médecins doivent écouter les patients

Pourquoi les médecins doivent écouter les patients

Vous avez l’impression que votre médecin n’est pas à votre écoute ? Vous n’êtes pas seule et vous avez probablement raison.

Les médecins n’écoutent pas les patients

Les études montrent que les médecins laissent très peu de temps aux patient.e.s pour expliquer leurs problèmes. Selon les études, cela va de 11 secondes à 1 minute1. Entre le manque de temps dans les rendez-vous et le fait que l’écoute active est souvent assimilée à une demande de réconfort, les patients n’ont souvent pas le temps d’expliquer correctement leurs problèmes. Pas surprenant dans ces conditions que les femmes ménopausées n’osent pas parler des symptômes concernant leur système urinaire, vulve ou vagin (tous les problèmes du SGUM)… des sujets délicats qui peuvent nécessiter un peu de temps avant d’oser en parler.

Ecouter les patients fait partie inhérente de la médecine

Prendre le temps d’écouter sa patiente est pourtant un fondamental de la médecine pour :

  • Disposer de toutes les informations que la patiente souhaite partager
  • Créer une bonne relation basée sur l’écoute et l’empathie
  • Permettre un début de guérison via un pseudo effet placebo d’écoute (le fameux : j’ai pris rendez-vous chez le médecin, ça va déjà mieux)

C’est tout simplement le modèle REAC :

  • Resilience
  • Empathie
  • Autonomie
  • Confiance

Que faire si votre médecin vous interrompt ?

Préparez à l’avance ce que vous souhaitez absolument dire et les informations que vous souhaitez avoir en sortant de votre rendez-vous. N’hésitez pas à le noter pour avoir une sorte de check liste à dérouler.

Si vous êtes interrompu, dites « Je n’ai pas fini… je souhaitais également vous informer de…. » qui vous permet à la fois de bien donner toutes les données que vous souhaitiez partager et montre discrètement à votre médecin.e qu’ielle vous a interrompu.

Prendre le temps d’expliquer le traitement

Une fois le rendez-vous terminé, vous repartez peut-être avec une ordonnance pour un traitement. La encore, la communication est essentielle. En effet, les études montrent que si le médecin n’explique pas :

  • A quoi sert le médicament
  • Combien de temps et comment le prendre
  • Quels sont les résultats escomptés et dans quels délais
  • Les éventuels effets secondaires et s’ils doivent mener ou non à l’arrêt de la prise du médicament

Alors le patient risque fort de ne pas prendre ou de mal prendre son traitement (souvent en s’arrêtant avant la fin de la durée prescrite)

En France, une étude de l’Institut IMS-Health réalisée en novembre 2014 montre que pour 6 maladies chroniques, seul 40% des patients respectent la prise de médicament ce qui a des conséquences sur la santé4. Par exemple, dans le cadre de la ménopause, la mise en place d’un traitement hormonal de la ménopause peut causer de petits saignements dans un premier temps, mais si le médecin n’en informe pas la patiente à l’avance, cela peut fort bien mener à un arrêt du traitement.

Conclusion : prendre le temps lors de son rendez-vous médical est essentiel. Vous avez des infos à partager, partagez-les. Vous avez des questions : posez-les. Et surtout, préparez votre rendez-vous pour ne pas être prise au dépourvue.

Sources:
1 – MinnPost – Most doctors don’t give patients enough time to explain the reason for their visit, study finds
Le Figaro Sante – La parole du malade, un outil diagnostic parfois négligé
WebMed – Study: Doctors Don’t Explain Rx Drugs
4 – La Croix – Ces malades qui ne prennent pas leurs traitements

Laisser un commentaire