Progesterone Menopause
Le saviez-vous

Qu’est-ce que la progesterone

La progestérone joue un rôle important au moment de la ménopause. Quelle est cette hormone ? Comment fonctionne-t-elle ? A quoi sert-elle ?

Progestérone : définition

La progestérone est une hormone sexuelle trouvé chez les femmes et les hommes. Avec les œstrogènes, la progestérone joue un rôle clef dans la vie reproductive des femmes : pendant les cycles, la grossesse et la ménopause.

Quel est son rôle ?

La progestérone sert à préparer l’utérus à une éventuelle grossesse. Elle rentre en action juste après l’ovulation pour épaissir l’endomètre.

Enceinte, la progestérone permet de « détendre » les muscles de l’utérus pour empêcher les contractions.

La progestérone joue également un rôle quand il n’y a pas d’ovulation pour déclencher les règles s’il n’y a pas d’ovulation.

Comment est elle produite ?

La progestérone est produite par le corps jaune, une glande endocrine présente dans l’ovaire est uniquement après l’ovulation. S’il y a eu une ovulation, le placenta va également produire de la progestérone. 

Les variations de niveau de la progesterone

Pendant la grossesse, le niveau de progesterone est multiplié par 1000.

A la ménopause, la chute brutale du niveau de progestérone peut causer :

Les traitements à base de progestérone

La progestérone est principalement utilisée pour :
– la contraception soit dans une pilule combinant œstrogène et progestérone ou dans une pilule à base de progestérone uniquement.
– Le traitement hormonal de la ménopause. Les femmes ayant encore un utérus recevront un traitement à base d’œstrogène mais également de progestérone pour empêcher le développement de l’endomètre et empêcher le développement d’un cancer de l’utérus.

Quelle progestérone dans les médicaments ?

Il existe deux « familles » de progesterone : la progestérone qui est l’hormone naturelle et le progestatif qui est l’hormone de synthèse.

On connait bien les différentes catégories de pilule contraceptive : 1er, 2ème , 3ème et 4ème génération qui correspondent en fait à un type différent de progestatif ainsi qu’un dosage différent. Pour le THM, on trouve de la progestérone dite naturelle : progestérone micronisée et dydrogestérone. Les THM à base de progestatifs sont associés à un risque un peu plus élevé de cancer du sein, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas utiliser de progestatif dans les traitements hormonaux de la ménopause.


Pour en savoir plus:
Progesterone and progestins
Post explicatif instagram de Lavieprivéedesfemmes sur les différentes générations de pilule

Tags : cathormone

The author: Ariane

Leave a Reply