Cancer de la vulve : qu’est ce que c’est ?

Cancer de la vulve : qu’est ce que c’est ?

Qu’est-ce que le cancer de la vulve ?

Le cancer de la vulve touche chaque année 800 femmes (838 en 2018)1. C’est donc un cancer qui reste rare (5% des cancers2), la preuve en est il n’y a pas de page « cancer de la vulve » sur ameli.

L’espérance de vie après ce cancer dépend de nombreux facteurs tel que la taille et profondeur de la lésion, le grade du cancer, le moment de la prise en charge….

Les symptômes du cancer de la vulve

Les symptômes les plus courants du cancer de la vulve sont les suivants :
– des démangeaisons, des brûlures ou des douleurs à la vulve
– une bosse, un gonflement ou une excroissance ressemblant à une verrue sur la vulve
– des taches épaissies, surélevées, rouges, blanches ou sombres sur la peau de la vulve
– des saignements, ou des pertes vaginales tachées de sang, qui ne sont pas qui ne sont pas liés aux règles
– une sensation de brûlure au moment de faire pipi (uriner)
– sensibilité ou douleur à la vulve
– une zone douloureuse sur la vulve
– un grain de beauté sur la vulve qui change de forme ou de couleur
– une bosse à l’aine.

Tous ces symptômes rappellent l’importance de connaitre son corps, sa vulve et de l’examiner régulièrement.

De nombreuses personnes sont gênées de parler de ces symptômes. Mais il est toujours important de les faire examiner par votre médecin ou sage-femme.

Le cancer peut mettre plusieurs années à se développer. Il commence généralement par des cellules précancéreuses qui se transforment lentement, sur plusieurs années en cellules cancéreuses. Comme pour les autres cancers, celui-ci est plus facile à traiter et à guérir s’il est diagnostiqué tôt.

Diagnostic du cancer de la vulve

Le diagnostic est établi après un examen clinique et une biopsie (sous anesthésie locale ou générale). C’est le résultat de la biopsie qui va confirmer ou infirmer le diagnostic.

Selon les circonstances, d’autres tests peuvent être demandés.

Causes et facteurs de risque

La cause exacte du cancer est inconnue. Cependant, certains facteurs de risque peuvent augmenter les chances de le développer.

Le fait d’avoir un ou plusieurs facteurs de risque ne signifie pas que vous aurez un cancer. Par ailleurs, si vous ne présentez aucun facteur de risque, cela ne signifie pas que vous n’aurez pas de cancer.

Âge

Le risque de développer un cancer de la vulve augmente avec l’âge. L’âge moyen d’une femme ayant ce cancer est de 70 ans2.

Papillomavirus ou HPV

Une des causes principales (30 à 69% des cas selon les études3) du cancer de la vulve est le papillomavirus (HPV).

Pour rappel, le papillomavirus ou HPV est une famille de plus de 100 virus particulièrement contagieux. Ceux-ci peuvent causer des verrues génitales ou des cancers. 80% des hommes et femmes sexuellement actifs seront en contact avec un des virus du HPV. En France, le vaccin contre le papillomavirus humain est recommandé pour les enfants (filles et garçons) de 11 à 14 avec un rattrapage possible jusque 19 ans4.

Système immunitaire affaibli

Un système immunitaire affaibli augmente le risque de cancer de la vulve.

Autres maladies et lésions de la vulve

Un antécédent de maladie de la vulve comme par exemple le lichen vulvaire scléreux peut également être un facteur de risque.

Antécédent de certains cancers

Un antécédent de cancer du col de l’utérus, du vagin ou de l’anus augmente le risque d’avoir un cancer de la vulve.

Le tabac

Le tabac est un facteur de risque supplémentaire du cancer (de nombreux cancers) dont celui de la vulve.


Pour rappel, presque 41% des cancers sont évitables en suivant des règles simples d’hygiène de vie et en ayant un environnement de vie “propre” (ce qui n’est pas toujours possible).

Traitement du cancer de la vulve

Les médecins disposent de plusieurs outils pour traiter ce cancer :

  • La chirurgie pour enlever la partie cancéreuse de la vulve
  • La radiothérapie
  • La curiethérapie
  • La chimiothérapie

Votre traitement dépendra de votre type de cancer, de sa progression, de son grade, de votre santé générale et de vos souhaits.

Sources :
1 – Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989 – 2018 – Cancer de la vulve – Institut National du Cancer

2 – Le manuel MSD – Cancer de la Vulve – Rev Sept 2020

3 – Référenciel de l’AP HP – Cancer de la vulve – Décembre 2018

4 – Ameli – La vaccination contre le HPV étendue aux garçons – Janvier 2021

Société Canadienne du cancer – Cancer de la vulve

Laisser un commentaire